BAMENDALa situation demeure précaire dans le Cameroun anglophone et la population est restée sur le qui vive.Ici , la violence entretenue par les groupuscules se réclamant du sécessionnisme qui tirent sur les forces de l'ordre ne se limitent pas aux echanges des coups de feu.Elle rallonge la comptabilité macabre , assombrit le climat social et éloigne l'espoir d'une année scolaire viable