Cette affaire du Ministère public et Etat du Cameroun contre Ebong Bomba Simon Pierre et compagnie en était à sa seconde audience publique le 31 octobre dernier au Tribunal Criminel Spécial de Yaoundé (TCS). Cet agent du ministère des Transports, ainsi que huit de ses collaborateurs sont accusés d’avoir détournés la somme de 145 millions FCFA, représentant les amendes et frais de péage collectés sur le corridor Njombe-Nomayos non reversé au trésor public.deux personnes parmi les accusés sont en fuite, notamment Makaka Irène et Sotea Tete. Par contre, quatre autres sont mis sous mandat de dépôt à la prison centrale de Yaoundé- Kodengui depuis le 16 décembre 2016 et trois comparaissent libres.

MINTRANSP