Fait rare l’Assemblée Nationale souvent aphone sur les sujets critiques de la vie nationale, s’est reunie mardi pour prendre position à propos de la crise anglophone .Une fois n’est pas coutume, elle a rendu publique un communiqué qui donne quitus à l’Etat pour réprimer et mettre hors d’état de nuire ceux qui appellent à la partition du Cameroun. Le conclave s’est tenu sans la participation de l’honorable MBAH NDAM, l’un des  vice-présidents de cette auguste institution ; MBAH NDAM avait annoncé qu’il ne siègera plus à l’assemblée tant que la crise Anglophone n’aurait pas trouvé une issue 

CAVALIE