En l’absence d’un rapport d’inspection, le comité exécutif de la CAF ne pouvait prendre aucune décision en ce qui concerne le maintien ou non du Cameroun comme pays organisateur de la CAN2019. On se souvient que Price Waterhouse Cooper avait refusé d’être la firme conseil responsable de l’inspection des infrastructures du Cameroun, et la mission de la CAF avait été reporté sine die. conseil exécutif de la CAF a donc décidé de convoquer une réunion de la Commission d’organisation dans les plus brefs délais, afin d’élaborer les termes de référence de l’appel d’offres à ouvrir, pour la sélection d’un cabinet d’audit chargé d’effectuer les missions d’inspection des infrastructures devant abriter la CAN2019.Aucune décision ne peut donc être prise d’ici là. L’organisation de cette CAN2019 divise l’opinion au Cameroun. Certains se montrent sceptique ce d’autant que depuis 2014, le pays a dormi plutôt que de s’investir dans la préparation. L’état de Bafoussam renforce cet etat de doute. Une autre opinion souhaite carrément le retrait de la CAN au Cameroun, au regard des problèmes que connait le pays

ETOO