Le DGA du FMI en visite au Cameroun a relevé qu’un grand nombre de problèmes persistent. Par conséquent, « il ne faut pas relâcher l’effort… il faudra s’engager dans la durée à appliquer les mesures qui ont permis de mettre fin à la baisse des réserves de change de la BEAC. Cela signifie que le Cameroun et les autres pays membres de la CEMAC doivent maintenir l’ajustement budgétaire et les reformes économiques qui peuvent rétablir une croissance vigoureuse, soutenue et inclusive » a indiqué Mitsuhiro Furusawa.Visiblement , le FMI ne prevoit pas de quitter le Cameroun pour trèe bientôt

fmi